Voici votre nouvelle référence en matière d'annuaire de forums RPG
 
Nos Amis  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

On Recherche sur Quisaraedis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: On Recherche sur Quisaraedis Jeu 6 Déc - 18:23

Bonjour, bonsoir à tous.
Je me décide enfin à vous présenter les personnage prédéfinis de Quisaraedis. Nombreux et variés, ils auront une importance quasi primordiale dans l'avancé de l'histoire !

J'espère qu'ils seront rapidement adoptés !!

Liste des postes vacants -->Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Personnages Prédéfinis : Les elfes Jeu 6 Déc - 18:25

Les Elfes

















Nom :Ab'Alinuë
Prénom :Lui'nil
Age :1087 ans
Peuple :Elfe Dissael
StatutReine des Elfes Dissaels.




Guérisseuse Confirmée


Au premier abord, Lui'nil est une elfe douce, gentille, avenante et juste. Mais dans l'ombre de son époux, elle sait se montrer autoritaire et parfois même manipulatrice. Déterminée, elle est prête à tout même au pire, pour assurer le bien-être et la sécurité de son peuple et de sa famille. Mère aimante, elle couve peut-être un peu trop sa fille Luna. Épouse fidèle, elle soutient le Roi dans son rôle et n'hésite pas à faire entendre sa voix et aller contre ses décisions si elle les estime mauvaise.
C'est une femme honnête qui ne tolère le mensonge que par omission, surtout si cela peut lui servir. Très clairvoyante, il est difficile de lui cacher quoique se soit. Son regard presque transparent mettant mal à l'aise quiconque le croise et pousse à dire la vérité en toutes circonstances.
Maitresse Guérisseuse, parmi les plus puissants, elle use de son rang pour commander à ses semblables, estimant que tout le monde n'est pas digne de recevoir l'aide des elfes Guérisseurs.



Elfe d'une grande beauté, ses cheveux blond platine, presque blanc accroche les rayons du Soleil pour les sublimer. Ses grands yeux bleus encadrés par de longs cils et sa peau nacrée lui confère des allures de poupée.


Lui'nil n'a toujours connus que la Paix. Née en Leasis, dans une famille noble, elle a toujours été élevée dans l'idée qu'une jour, elle monterait sur le trône.
C'était une enfant enjouée et très optimiste, mais aussi très douée. Elle a très tôt développée son Don pour la Guérison et à évoluée et apprit plus vite que n'importe quel Dissel.
Le monde elfique s'accordera toujours à dire que ce Don lui a été offert par le Destin, car aucun membre de sa famille n'était doué pour la Guérison. Son apprentissage lui permit de développer une certaine générosité, jusqu'à ce que les manières des nobles ne finissent par l'agacer profondément.
Devenue adolescente, suivant les enseignements de ses ainés, parfaitement consciente qu'ils l'aideraient à évoluer et survivre dans le monde, elle développa également une certaine soif de liberté. En publique, lorsque la société l'exigeait, elle se montrait parfaite, souriante, avenante, intellect, elle faisait honneur à son rang et à sa famille. Mais lorsque l'occasion s'en présentait, elle échappait sans vergogne à ses devoir pour retrouver la forêt qu'elle a toujours aimé et les Druides qui la vénéraient et la vénèrent encore.
Lorsque ses fiançailles avec Dae'ron, alors Prince héritier du trônes Dissaels, furent officiel, si en apparence elle se montrait ravie, la réalité était autre. L'idée de ne pouvoir choisir son épaux la rebutait et elle décida d'haïr son futur mari jusqu'à ce qu'elle est l'occasion de passer du temps avec lui.
Si elle se refusa à l'avouer, elle ne tarda pourtant pas à tomber éperdument amoureuse de cet elfe beaucoup plus simple et généreux qu'elle ne l'avait imaginé.
Monter sur le trône ne lui posa aucune problème, bien au contraire, elle était heureuse de pouvoir contribuer au bien être de son peuple et devint une Reine généreuse, aimante mais aussi mystérieuse. Prête à tout et déterminée à préserver son peuple et la Paix.

Il y a un peu plus de 400 ans, elle donna naissance à sa première fille, Isil, prunelles de ses yeux, destiné à devenir aussi douée que sa mère.
Puis vint la cadette, Luna. Pour la Lui'nil, rien n'importait plus que ses enfants, alors, lorsque les Corrompus eurent raison de sa fille ainée et de ses deux petites filles, récemment nées, elle cru mourir elle même. Si Luna n'avait pas existé, la Reine se serait certainement laissé dépérir. Depuis, elle couve sa fille cadette comme le plus précieux des trésor.


Disponible/A voir avec le Staff avant de poster un présentation


















Nom Il n'a plus d'importance
Prénom Aerin
Age 2785 ans
Peuple Elfe Daes, née durant lAge de la répartition, elle est l'un des première de son peuple
StatutGrande Prêtresse de Cyliea




Aerin est une Élémentaire Herdir, maitrisant tout les Don des Elèments et capable de lancer des Sorts du Livre 1.

1er Don des Éléments : Air
2° Don des Éléments : Terre
3° Don des Éléments : Eau
4° Don des Éléments : Métal
5° Don des Éléments : Bois
6° Don des Éléments : Ombres
7° Don ds Éléments : Glace
8° Don des Éléments : Lumière
9° Don des Éléments : Feu
10° Don des Éléments : Tonerre


Mystérieuse est le meilleur qualificatif pour Aerin. De prime abord, elle est accueillante, d'une gentillesse sans faille, douce et attentionnée.
Un mince sourire illumine en permanence ses traits, dissimulant ses véritable pensées. Dévoué à Cyliea, elle mène ses Sœurs avec fermeté et traite les étrangers avec déférence, mais aussi beaucoup de méfiance. Dévouée à son peuple, mais surtout à sa Déesse, elle attend le moment ou elle sera obligé de quitter le temps pour servir le monde avec appréhension et veille sur les siens avec de plus en plus de zèle.


Aerin parait sans age. Son visage, aux traits lisse et fin et aux lèvres perpétuellement souriantes, est encadré de longs cheveux blonds, méchés de blanc aux reflets bleus. Ses grands yeux lilas sont d'une telle profondeur que ses regards scrutateurs mettent terriblement mal à l'aise celui qui les soutient. D'apparence frêle, sa finesse dissimule une parfaite musculature et une endurance à tout épreuve.
Toujours soigné, elle fait attention à son apparence sans jamais tomber dans l’excès, mêlant à la perfection élégance et simplicité.



Née au coeur du Erbolav, lors de l'Age de la répartition, elle n'a eu d'autre choix que de suivre ses parents, tout deux Élémentaires, lorsqu'ils choisirent d'intégrer le peuple des elfes Daes. Ses parents étant des gens simple, Aerin faisait partie du peuple. Elle ne manqua jamais de rien, comme tout elfes acceptant la protection d'un Royaume.
Elle développa ses Dons très jeunes. Le premier éléments à se manifester fut l'Air et elle accepta l'enseignement des plus anciens Élémentaires. Repérée par ses professeurs, elle accepta d'intégrer la petite armée Daes et mettre ses Dons au service de son peuple.
Jeune elfe sage et réfléchie, elle faisait la fierté de ses parents et de son ordre, grimpant rapidement les échelons. Éprise de savoir, elle devint rapidement très érudit, maniant l'art de la rhétorique avec une aisance déconcertante, elle devint fine politicienne et proche conseillère du Roi alors qu'elle fêté ses 800 ans.

Cent ans plus tard, elle fut amené à conduire les siens sur le champs de bataille, aux frontière de son pays, pour repousser une intrusion de Corrompus et de Gnomes. Aerin avait déjà eu à se battre, elle avait même développée une certaine aisance avec les armes, mais rien ne l'avait préparé à la violence de cette bataille-ci.
Les siens ne durent la victoire qu'aux pouvoirs des Élémentaires Daes. elle perdit beaucoup dans cette bataille, des amis proche et l'homme qu'elle aurait du épouser, elle vit des Élémentaires refuser de mourir et offrir leur âmes aux Ombres.
Traumatisé par cette bataille, elle pris la décision de se retirer. Ses pas la conduisirent au Temple de Cyliea, là où elle espérait pouvoir trouver des réponse et le réconfort de l'âme.

C'est à cet époque qu'elle comprit l'importance que pouvait avoir les Élémentaires pour la survie de la Paix, mais elle savait aussi que les Perles devaient être distribué avec beaucoup de précaution. Elle décida alors de mettre sa vie au service de la mère créatrice des elfes, décidant que se serait le meilleur moyen de protéger les siens.

Au fil des années passés au Temple, elle pris en importance, jusqu'à devenir elle même la Grande Prêtresse, choisit et formé par la précédente qu'elle considérait comme une seconde mère. Aerin n'oublia jamais sa famille, mais dés lors qu'elle décida de rejoindre le Temple, elle ne les revit que très rarement, jusqu'à ce que sa mère décide que son temps dans ce monde était révolue et que son père ne décide de la rejoindre, fières tous les deux de ce qu'était devenus leur filles, ils estimaient ne plus rien avoir à faire dans ce monde de mortels et disparurent sans vague.

Si Aerin en fut affectée, elle n'en laissa rien paraitre, comprenant la décision de ses parents, elle s'appliqua à continuer de les rendre fière.
Elle veille avec zèle sur ses Soeurs, le temple et les Perles des Éléments.

Disponible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Personnages Prédéfinis : Les Hybrides Jeu 6 Déc - 18:27

Hybrides

















Nom :Elle ne tiens pas à le porter
Prénom:Yavana
Age :194 ans
Peuple :Hybride Humain/Sirène
StatutMaitre Marchand, Capitaine de la Niniel, galère marchande.




Aucune, Yavana n'apprécie que très moyennement la Magie.


Le moins que l'on puisse dire, c'est que Yavana est une forte tête. Considérée comme une enfants chez les Sirènes et Ondins, elle est plus qu'adultes pour les Humains. Déterminée, elle ne recule devant rien pour atteindre chacun de ses objectifs, gare à ceux qui se mettronst au travers de sa route, elle les écrasera sans vergogne. Rien ne lui fait peur, rien ne peut la faire reculer. Elle ne laissera jamais personne la regarder de haut ou la juger et avant d'user de ses lames affuté, elle usera de sa verve, tout aussi tranchante. Elle se plait à humilier ceux qui auront le malheur de la défier.
Sûre d'elle, elle impose le respect par sa simple prestance, mais n'en joue jamais. Elle est fière de ce qu'elle a pu devenir et s'astreint à ne jamais entacher cette fierté et donc son honneur.
Gardant toujours la tête haute, elle semble intouchable, inébranlable et deviner le fond de sa pensée n'est pas donné à tout le monde. Elle cache la plupart de ses émotions sous un masque de bonne humeur mêle d'ironie constante.

Pourtant, sous ses grands airs se cache une femme profondément gentille et très généreuse. Elle ne refusera jamais son aide aux nécessiteux et supporte très mal la vue de la misère.



Seule sa taille et sa volupté permet de deviner l'ascendance du Peuple de l'Eau chez Yavana. Plus grande que la moyenne, sa taille fine et sa poitrine généreuse la rende très attractive pour la gente masculine. Ses grand yeux, très peu expressif, rappellent ceux du Peuple de l'Eau.
D'une profonde couleur noisette, sous la lumière du Soleil, ses prunelles semble presque rouge carmin.
Elle porte ses longs et fins cheveux blond comme les blés constamment détachés mais retenus par un bandana rouge.
Elle n'apprécie pas les robes et autre atours féminin et leur préfère des pantalon de cuir ou de lin et de légère chemise de coton. Elle ne se sépare que très rarement de sa lourde cape doublée de fourrure teintée de rouge.


Yavana à vu le jour dans un petit village Humain installé sur la plage blanche, tout près du Temple de Shaere. Sa mère c'était éprise d'un Ondin que Yavana n'a jamais su retrouvé. Elle a longtemps vécue au sein de son village, apprenant les coutumes de son peuple qui vivaient comme les Anciens Humains sous la gouverne des Moins Puritains. Elle a appris à aimé la Mer, poussée par sa génitrice. Lorsqu'elle fut en age, elle décida de quitter son village, ou elle était considéré comme une bâtarde.
Jamais rabroué, mais toujours regardé de haut, cette vie ne lui convenait pas et elle décida de rejoindre Quinda puis Sanael, dans l'espoir de retrouver son père.
Elle erra de longues années dans les rues, vivant de vols et de petit boulot. Incapable de nager comme les Sirènes ou Ondins, sa vie n'avait rien de facile et aucune marin ne mouillant au Port de Sanael n'accepta de lui donner sa chance en tant que mousse.
Jusqu'à ce que Valandil Vyl'Misle, un elfe de la noblesse Daes étrangement éprit de la Mer, voyageant pour son peuple, promis alors à la Princesse Eil'liathan Tyan'Lirulin.
Il fut le seul à accepter d'aider Yavana, encore très jeune. Il lui a appris tout ce qu'elle sait aujourd'hui et à sa mort, il lui légua son dernier navire, la Niniel.
La perte de son mentor à beaucoup affecté Yavana et lorsque la nouvelle de sa mort fut annoncé, elle décida de tout faire pour toujours le rendre fière.

Lorsqu'elle put faire la connaissance du Sorcier du Treizième Cercle, tout à fait par hasard...ou presque, elle sut qu'elle tenait là l'occasion d'honorer la mémoire de son mentor.


Disponible/ A voir impérativement avec moi avant de poster une quelconque présentation.


Dernière édition par Eil'liathan T'L le Dim 6 Jan - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Re: On Recherche sur Quisaraedis Jeu 6 Déc - 18:29

Sorciers


















Nom :Sahoro
Prénom :Héloïse
Age :20 ans
Peuple :Humaine
StatutSorcière du Premier Cercle




Le choix vous est laissé pour la première capacité magique ainsi que pour la detention d’un objet magique !


Héloïse est une jeune femme assez timide, qui se met très peu en avant. Mais ses pairs lui reconnaissent volontiers l’aide qu’elle ne manque pas d’apporter dès qu’elle le peut. Elle est d’un optimisme à toute épreuve et se laisse très rarement abattre.


Héloïse n’est pas très grande, atteignant le mètre 65 avec peine, mais elle est dotée de formes plutôt généreuses qui attirent le regard de la majorité des hommes qu’elle croise. Ses longs cheveux auburn ondulent le long de son dos, et ses épaules comme son visage sont parsemés de tâches de rousseurs. De longs cils protègent ses grands yeux verts d’eau toujours emprunts de douceur.


A votre guise également, une seule petite précision : que la jeune femme ait eu vent de son étrange ressemblance avec une de ses ancêtres, mystérieusement disparue dans les bois après la mort de son mari…


Heloïse est la descendante de Lionor, Sorcière du Douzième Cercle et destiné à devenir l'élève de cette dernière.
Son histoire est laissé à l'imagination des joueurs.

Disponible/Voir avec Lionor avant tout début de présentation




Dernière édition par Eil'liathan T'L le Dim 6 Jan - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Personnages Prédéfinis : Les Sorciers Jeu 6 Déc - 21:29

Maitre de Guildes
















Nom :Si j'en eu un un jour, il fut noyé dans la mémoire vacillante de mon enfance, et je n'eu jamais la prétention de prendre celui de celle qui m'avait élevé.
Prénom:Mon nom de naissance était Aegnor (feu cruel), mais celle qui m'éleva le trouva ensuite trop barbare pour un enfant, et elle me renomma Harnarusco (renard blessé). Aujourd'hui, les gens me connaissent sous le nom de Nàrusco (renard de feu), ou simplement Rusco (renard).
Age :Entre 1520 et 1530 ans, quand on atteint et dépasse le millénaire, on n'est plus à une décennie près...
Peuple :Il semblerait que je sois un des premiers Elfes Daes.
StatutMaître de la très secrète Guilde Milme, et j'en suis pas peu fier !







De toute ma vie je n'ai jamais révélé qu'un seul pouvoir.
Contrairement aux autres Daes, spécialistes des Eléments, le premier et dernier pouvoir que je révélais fut malheureusement pour moi le Feu. En cette période troublée, l'élément était fort mal vu, et si j'ai d'abord souffert de cet unique pouvoir, aujourd'hui je ne m'en cache plus et je joue sans vergogne de mes tendances pyromanes.




Malin et rusé à la limite de la fourberie (limite que je me plais d'ailleurs à franchir à outrance), avec moi, vous ne saurez jamais si c'est du lard ou du cochon. Je mens comme je respire, l'hypocrisie est ma seconde nature, et je peux vous bénir par devant et vous poignarder dès que vous vous retournerez, vous manipulant à votre insu sans que même la Mort ne vous donne les clefs de mon jeu. Je peux vous faire croire à l'amitié inconditionnelle ou à l'amour fou plus vrai que nature, et vous sacrifier à ma gloire ou à ma richesse sans la moindre forme de regret ou de tristesse. Car la simple vérité est que je n'aime que moi, moi, mon pouvoir, ma gloire et mon or. Mes fins sont uniquement personnelles, et elles demeurent certainement même inconnues des Dieux eux-même - je ne crains aucune forme d'autorité quelle qu'elle soit, mon sens de l'honneur est quasiment inexistant, l'unique principe que je ne me sois jamais fixé et que j'ai toujours tenu étant celui de ne jamais, jamais, jamais prendre la vie d'autrui. Pas de mes propres mains en tout cas. Nonchalant et flegmatique, je suis au-delà de ça peu bavard mais sociable, doté d'une ironie à toute épreuve et d'un sens de l'humour plus que douteux, ainsi que d'une intelligence rare qui appuie et sert tous mes nombreux défauts moraux. Je me considère comme invincible au jeu que je mène - et je suis bien évidemment la modestie incarnée...

(Pour les initiés, assimilez son caractère à celui de Petyr Baelish, dit Littlefinger dans Game of Thrones ;))




De taille moyenne pour un Elfe, mon physique est tout entier étudié pour m'avantager dans tous les domaines. Mes muscles sont fins et déliés, mon corps d'une souplesse à toute épreuve, capable de réagir au quart de tour à une vitesse impressionnante. Mon teint clair est légèrement hâlé, constellé sur tout le corps de taches de rousseur - mes traits sont fins et espiègles, mon regard noisette mordoré toujours pétillant de malice, et mes cheveux en bataille et dressé en courtes pointes sur le haut de mon crâne son d'un châtain-roux orangé, rappelant la fourrure automnale des renards. Ils tombent en mèche plus longues dans ma nuque, virant au noir sur les pointes.




Je suis né aux alentour des années 3660, quelque part ans ces eaux là, en plein milieu de l'Age de la Répartition. En ce temps là, nous les Elfes nous étions séparés en trois peuples distincts, et commencions à doucement mettre en place nos spécialités. Pour les Daes, ce fut la magie des Élémentaires, et c'est ici que mon histoire commence. Je n'ai que peu de souvenirs de cette époque, mais si la guerre était officiellement terminée, c'était cependant une époque encore sombre, marquée par trois siècles de souffrance et de massacres. J'ai vu le jour quelque part dans les forêts du Erbolav - en ce temps là, nos frontières n'étaient pas encore bien établies, les routes peu sûres, et l'on se méfiait encore de ses propres voisins, fussent-ils de la famille.

Dans ce qui me reste de souvenirs de mon enfance, je revois une femme sans visage mais à la criarde chevelure orangée, un homme dont j'ai tout oublié excepté le réconfort immédiat que procurait sa présence, et je n'en suis pas certain, mais je devais certainement avoir un frère ou une soeur. La vie était certainement à la fois rude et douce, et j'ai depuis longtemps oublié la saveur de ces jours sans soucis. Mon premier réel souvenir n'a rien d'heureux - il est comme tous les autres mangé par le temps et rongé d'oubli, mais parfois dans mes rêves, j'entends encore distinctement les hurlements se répéter en échos, je revois des ombres gigantesques attaquer ce qui devait être notre village, je me rappelle la peur tordant mes entrailles, la bousculade, la tentative de fuite... où était-ce ma propre maison, que je tentais de regagner ainsi à toutes jambes plutôt que de fuir ?... Je sens encore l'odeur métallique de rouille m'emplir les narines, la douleur qui explose dans mon bras alors que je glisse dans une marre de sang, et celle, incommensurable, qui brisa mon coeur d'enfant ce jour là - j'étais trop jeune pour me souvenir d'autre chose que mon prénom, et le choc gomma sans doute les dernières traces de ce qui avait été ma vie d'avant de ma mémoire... ce que je sais, c'est que lorsque je m'éveillais au matin, ce fut sous une pluie de cendre, au beau milieu d'un village aux braises encore rougeoyantes, de quelques cadavres calcinés... et que j'étais définitivement et irrévocablement seul au monde.

Ce jour là, alors que je n'avais même pas 80 ans, la douleur, la tristesse, le désespoir puis la haine avaient explosés en moi avec assez de force pour manifester mon premier pouvoir sous la forme du Feu... et celui-ci nous avait peut-être débarrassé de nos ennemis... mais avait également rayé notre village de la carte. Je me rappelle clairement cette fois mon coeur battant, ma peur en me réveillant seul dans mon village dévasté par les flammes, sans réellement comprendre que j'en étais le responsable, les douleurs martelant mon corps, ma gorge sèche, mes yeux qui piquaient... mais tout cela n'était rien, rien comparé à la douleur d'avoir perdu les miens.

Tout ce passage de ma vie reste très flou dans ma mémoire. Je me rappelle la douleur, l'épuisement incompréhensible, la solitude, les cendres et les braises. J'aurais dû mourir ce jour là. Ou alors, le lendemain, ou le surlendemain, jeune Elfe perdu dans la forêt, blessé et meurtri. J'aurais été incapable de survivre seul plus de trois jours... en omettant l'hypothèse d'être prématurément tué par un quelconque prédateur. Mais il n'en fut pas ainsi. Il n'en fut pas ainsi, car je n'étais pas seul au milieu des cendres de ma vie. Une femme, sans doute attirée par la fumée noire que dégageait encore les restes des maisons brulées, s'avançais lentement vers moi, son regard translucide braqué sur moi, et je me rappelle vaguement m'être demandé si elle n'était pas qu'une illusion. Ses longs cheveux blancs ondulaient sur ses épaules, sa peau était bien plus sombre que la mienne, et je me rappelle clairement m'être totalement pétrifié sous le coup de la peur alors que je la prenais pour une Corrompue.

Mais ensuite, sans un mot, elle s'agenouilla devant-moi, passa ses bras autour de mes épaules... et je me rappelle tout aussi distinctement du soulagement qui m'avait envahi à cet instant. Mes douleurs s'étaient envolées, et blotti au creux de ses bras, je me rappelle avoir pleuré comme jamais, avant de me laisser emporter par l'épuisement. Une seule chose fut certaine à partir de ce moment là : je ne serais plus jamais seul.

Vous l'avez peut-être compris, peut-être pas, mais cette femme qui me retrouva suite à la destruction de mon village n'était autre que la légendaire Aube Lyon'Onoro. Elle me prit sous son aile, m'éleva d'abord comme son propre fils, avant de tenter de me guider sur sa Voie. A son contact, je me relevais de mes cendres, me remis de ma douleur, gagnais ma Perle de feu, développais mon intelligence, mes connaissances, mon caractère, jusqu'à devenir celui que je suis aujourd'hui. Elle n'étouffa jamais ma vraie nature, et lorsqu'il devint évident que jamais je ne pourrais être un membre de sa guilde, elle ne s'en offusqua pas, mais m'aida au contraire à ma demande à bâtir mon propre chemin. Elle fut ma mère un jour, mon maître un autre, plus récemment mon amante alors que nos chemins se croisaient à nouveau - aujourd'hui, je suis fier de ce que je suis, et s'il y a bien une personne de qui je m'estime éternellement redevable à Quisaraedis, c'est bien elle.

Disponible/Impérativement contacterArabyss Hale'Lake (Admin) pour de plus amples détails avant de prendre sa fiche /!\


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Re: On Recherche sur Quisaraedis Dim 6 Jan - 15:10

Nains


















Nom :Fomli
Prénom :Koïgan
Age :152 ans (ce qui est relativement jeune pour un nain, juste adolescent)
Peuple :Nain
StatutCousin au 3° degré de la Reine des Nains, fils d'un chef de clan Nain




Aucune, mais il possède une hache à double tranchant magique (libre au joueur de choisir les capacité magique de l'arme).


Comme tous les nains, il est grognon, bagarreur et souvent, voire toujours de mauvaise humeur.
Très déterminé, souvent un peu trop, il a tendance à foncer dans le tas sans trop réfléchir pour obtenir ce qu'il veut. Il ne supporte pas qu'on lui manque de respect, se considérant lui-même comme faisant partie de la haute noblesse Naine. Ses relations amicales avec la Reine, à qui il est très dévoué, l'enorgueillissent un peu plus si c'est possible. Il se rend toujours très disponible pour aider son peuple et surtout sa Reine et ses parents qui n'hésite pas à lui confier de lourdes responsabilités qu'il assumera avec fierté. Il ne supporte pas l'échec et reste très attaché à son honneur qu'il vaut mieux ne pas bafouer, histoire de pouvoir rester en bonne santé. Il est très méfiant avec les étrangers, refusant de leur adresser la parole sans une bonne raison. Quand il y est obligé, il le fait toujours de façon très dédaigneuse, se considérant supérieur. Avec les siens en revanche, il peut se montrer très amicale.
Il aime faire la fête avec les siens, manger et surtout boire.



Petit, comme un Nain, trapu comme une nain, fortement musclé comme un Nain...Bref, c'est le bon nain de base. Brun tirant sur le roux, il porte ses cheveux et sa barbe, légèrement ondulés, longs et tressés, souvent ornés de perles ou de bijoux de sa confection. Ses yeux, enfoncés dans leurs orbites sont d'un profond noir, puits sans fond i son regard peut facilement mettre mal à l'aise.


Libre

Disponible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avertissements :
0 / 30 / 3

Messages : 50
Date d'inscription : 12/09/2012


MessageSujet: Re: On Recherche sur Quisaraedis Dim 6 Jan - 15:11

Nous sommes toujours à la recherche de personnage clés pour l'avancé de notre Histoire, n'hésitez pas à venir jeter un coup d'oeil !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On Recherche sur Quisaraedis

Revenir en haut Aller en bas

On Recherche sur Quisaraedis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Résolu] Recherche d'un BON aspirateur de sites + formulaire informat
» recherche logiciel pour créer un site
» [résolu][Laguna 1 V6 24S boite manuelle] Recherche
» (résolu)recherches effectuées dans la barre déroulante"recherche" de Neuf
» recherche de l aid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annuaire Blue Daisy :: Blue Daisy's Help :: Besoin d'un coéquipier :: Prédéfinis-